Quelques défis et des LC - Récapitulatif 2013 /2

En quittant ce blog-ci pour Mon salon littéraire, j'ai également laissé derrière moi quelques challenges. Je n'ai conservé que mes défis personnels et un défi intemporel centré sur une littérature que j'affectionne : celle de la francophonie, ainsi que le projet non fiction. Voici le bilan de ceux qui se sont terminés entre septembre et cette fin d'année.

Pendant un an, jusqu'en octobre, je suis partie à la découverte des éditions Luce Wilquin et de trois de ses collections : 
  • Sméraldine (romans)
Comme un roman-fleuve, Daniel Charneux
La danse de l'abeille, Françoise Houdart
Une aïeule libertine, Claudine Houriet 
Les mots de Maud, Jean Jauniaux
La Méridienne du cœur, Aurelia Jane Lee
Le sous-bois, Anne-Frédérique Rochat
  • Euphémie (nouvelles)
Ça ressemble à de l'amour, Line Alexandre
Nuageux à serein, Patrick Dupuis
Passés imparfaits, Patrick Dupuis
Les minutes célibataires, Valérie Nimal
  • Luciole (poche)
Dévoration suivi de Nuit blanche, André Sempoux

Le challenge n'a pas été prolongé et a vu lui succéder la découverte des éditions Quadrature jusqu'en novembre 2014.

D'avril 2012 à octobre 2013, Nathalie nous emmenait quant à elle en Italie, avec des auteurs de cette nationalité ou dont l’œuvre se déroulait dans ce pays, pour un beau viaggio, partiellement in italiano (avec des ouvrages en VO ou en version bilingue) à partir d'août 2012 grâce à Marie et George. En l'absence de catégorie pour le premier défi, je peux considérer l'avoir réussi avec mes cinq lectures : 
* Le roman d'Alessandro Baricco est ma seule lecture "in italiano", bien que je m'étais engagée à en faire deux. Ce défi est donc raté pour moi. 
Le viaggio se poursuit sans limite temporelle chez Eimelle, tandis que l'aspect linguistique "in italiano" est prolongé d'un an par Marie et George.

D'humeur voyageuse, j'ai également suivi Adalana pendant une partie de son challenge Ecrivains japonais : un calendrier de lectures par mois avait été établi afin de guider les participants qui pouvaient choisir la ou les sessions de leur choix. J'ai donc lu Sommeil de Murakami Haruki en février, La marche de Mina d'Ogawa Yōko en mars et Bizan de Dazai Osamu en avril, avec peu de conviction, avant d'être davantage convaincue par la nouvelle Seventeen d'Ōe Kenzaburō en juin et par la pièce de théâtre Madame de Sade de Mishima Yukio en septembre. Le challenge n'est pas prolongé, mais Adalana a évoqué dans les commentaires de son blog un autre défi lié au Japon à l'avenir.

Le voyage que je proposais moi-même entre juillet 2012 et fin décembre 2013 était plutôt historique : le défi Badinage et libertinage invitait à la découverte du roman libertin du 18e siècle, qui me passionne. Voici la liste des œuvres lues et commentées durant cette période :
Outre ces romans, j'ai également lu des essais sur le libertinage et des études littéraires sur certaines œuvres particulières : 
Par la catégorie nostalgique, j'invitais à un retour au présent et à la lecture d'ouvrages historiques consacrés à ce courant culturel ou à certains auteurs :
Après avoir été prolongé de quelques mois, ce challenge est tout à fait terminé, tout en se poursuivant sous une autre forme sur Mon salon littéraire : des rendez-vous libertins seront désormais fixés tous les deux mois.
 
Enfin, j'ai véritablement commencé cette année le challenge de Denis, consacré à la "Littérature francophone d'ailleurs" (c'est-à-dire aux œuvres d'auteurs non français écrivant dans cette langue), classée en quatre grandes catégories sur son blog. J'ai personnellement contribué cette année (sur ce blog-ci, donc jusqu'à la fin du mois d'octobre) à toutes, et en particulier à la première, avec dix-huit auteurs belges. 
  

  • Littérature des pays où le français est la langue maternelle des écrivains : 
    • Belgique 
Compartiment auteurs
Petites musiques de nuit
Line Alexandre - Ca ressemble à de l'amour
Franck Andriat - Jolie librairie dans la lumière
Frédéric Chanel - Miraculeuse Maryllis et Grandes filles modèles
Daniel Charneux - Comme un roman-fleuve
Agnès Dumont - Demain, je franchis la frontière
Patrick Dupuis - Passés imparfaits et Nuageux à serein
Amandine Fairon et Olivier Bauche - Prestigidi' saveurs
René Godenne - La nouvelle
Françoise Houdart - La danse de l'abeille
Jean Jauniaux - Les mots de Maud
Caroline Lamarche - Mira
Dominique Maes - Histoire de culte et Amours à mort
Myriam Mallié - La petite sirène
Valérie Nimal - Les Minutes célibataires
André Sempoux - Dévoration suivi de Nuit blanche
Sandrine Willems - Una voce poco fa
    • Suisse
Claudine Houriet - Une aïeule libertine
Anne-Frédérique Rochat - Le sous-bois

  • Littérature des pays où le français s'est développé comme langue de colonisation, et subsiste comme langue de culture ou de communication : 
Ce challenge est illimité dans le temps et toujours ouvert aux participations. Ne l'ayant jamais ressenti comme un véritable challenge contraignant, j'ai décidé de le poursuivre sur Mon salon littéraire, où la place accordée à la littérature francophone est aussi importante qu'ici.

Pour terminer ce bilan, il ne me reste qu'à revenir sur mes lectures communes avec diverses blogueuses. Il y a eu des relectures et quelques découvertes assez agréables : 
Depuis juillet, j'ai également trouvé en Marie une fidèle compagne-lectrice de romans libertins. Nous en avons lu ensemble trois (et un quatrième est en cours), avec divers bonheurs et des ressentis souvent proches.
Ainsi que je le précisais au début de cet article, j'ai décidé de limiter davantage les challenges à l'avenir. Tout au long de cette année, j'ai ressenti une certaine lassitude vis-à-vis de ces activités et, surtout, je ne m'y amusais plus. A vouloir trop bien faire, je me stressais et m'obligeais à écrire, même lorsque je n'avais pas grand-chose à dire. Dans ces conditions, il me semble plus sage de ne garder que les projets qui me motivent sans me paraître contraignants.

Aucun commentaire: